Le croquis et le dessin de Mode

Du croquis au dessin technique de Mode

En design, la première étape de conception passe par la réalisation d’un dessin. Ce dernier permet de traduire une idée, une pensée, de façon universelle.
En stylisme, plusieurs dessins sont abordés pour arriver au résultat final : croquis, figure de Mode, vêtement à plat.

Le croquis de Mode

Dans un premier temps, nous réalisons le croquis de Modedessin rapide fait au crayon, dont les proportions ne sont pas toujours respectées – qui permet de poser les volumes, de donner la tendance, l’inspiration et le style attendu. Le dessin sert de point de départ.
Le styliste peut compléter son dessin par des collages de photographies, des échantillons de tissus ou de matières pour éclaircir l’idée initiale.

La figurine de Mode

Une fois le croquis de Mode terminé, ce dernier va être redessiné pour réaliser la figurine de Mode – dessin représentant une silhouette de face, complète, dont les proportions doivent être respectées. Le dessin sert alors de base de travail pour toute l’équipe : modélistes, patronniers(ères), couturiers(ères).

Le vêtement à plat

Dans un troisième temps, le vêtement va être dessiné à plat, c’est le dessin technique.

Les techniques du dessin de Mode

Le tracé d’une figurine de Mode

Pour réaliser une figure du Mode il faut commencer par créer une grande ligne verticale au milieu de la feuille.
Ce premier trait, qui part du haut du crâne et termine aux niveau des pieds, correspond au milieu du corps et servira de repère pour la suite, afin de respecter l’équilibre du mannequin et l’aplomb du vêtement.
Peu importe la posture du mannequin cette dernière doit être droite.

On vient ensuite dessiner la tête en faisant un ovale légèrement aplatit sur le haut.

On va ensuite définir la hauteur du mannequin : pour cela, nous prenons la hauteur de la tête comme unité de mesure et nous allons réaliser 8 traits horizontaux de cette même hauteur, en partant du haut du crâne. On peut les numéroter et les nommer si besoin.

  1. Haut du crâne
  2. Pointes des seins
  3. Taille
  4. Entre-jambe
  5. Mollets
  6. Chevilles

L’étape suivante consiste à définir la largeur du mannequin. On garde la même unité de mesure, soit la hauteur de tête et on vient prendre une tête et demie pour la largeur des épaules et des hanches et une hauteur de tête pour la largeur de la taille et l’espace entre les deux seins. On place les repères, avec deux lignes verticales de part et d’autre de la ligne centrale.

La lumière

Il est important d’apporter de la lumière au dessin pour lui donner du volume. Il est donc nécessaire d’imaginer la source lumineuse avant de réaliser le dessin. Si besoin, elle peut être dessinée en amont, par une flèche au crayon de papier.
Tous les éléments éclairés seront donc plus clairs, alors que les éléments dans l’ombre seront plus foncés.
Une fois la silhouette et les contours de vêtement réalisés, on repasse avec un crayon gras les zones d’ombre, a contrario, on estompe avec une gomme mie de pain les zones plus claires.
Les valeurs du dessin représentent les niveaux de gris de ce dernier. Elles vont traduire la façon dont le vêtement et le mannequin « attrapent » la lumière. Les valeurs donnent du relief et de la profondeur au dessin. Pour traduire les valeurs, il est possible de réaliser des hachures avec des crayons avec des mines différentes : mines fines pour les zones claires et mine grasse pour les zones foncées.

Les couleurs

Le dessin peut ensuite être complété avec de la couleur.
Les trois couleurs primaires sont le cyan, le magenta et le jaune. C’est en jouant sur ces trois couleurs, leurs nuances et leurs mélanges que l’on va personnaliser le dessin.
En effet, en mélangeant deux couleurs primaires, nous obtenons les couleurs secondaires :

  • Magenta + cyan = Violet
  • Magenta + jaune = Orange
  • Cyan + jaune = Vert

Ensuite, en mélangeant en quantité égale, une couleur secondaire et une couleur primaire qui la compose, nous obtenons les couleurs tertiaires :

  • Violet + magenta = Pourpre
    Violet + cyan = Indigo
  • Orange + magenta = Vermillon
  • Orange + jaune = Doré
  • Vert + cyan = turquoise
  • Vert + jaune = vert pomme

L’ensemble de ces couleurs sont représentées dans le cercle chromatique.

Cercle chromatique - Adobe Stock

Les couleurs complémentaires correspondent aux couleurs qui sont face-à-face dans le cercle. Par exemple, le jaune est la couleur complémentaire du violet.
En dessin, juxtaposer deux couleurs complémentaires permet de les rendre plus dynamiques et plus vives.
De plus, pour modifier la perception de l’oeil le choix des couleurs à également son importance : l’utilisation de couleurs dites chaudes va donner l’illusion d’être proche, inversement, l’utilisation de couleurs froides va donner l’illusion d’être plus éloigné.
Les couleurs chaudes sont le rouge, l’orange, et le jaune est leurs nuances, tandis que les couleurs froides sont le bleu, le violet et le vert et leurs nuances.